L’enseignement de la musique à PLC


L’ENSEIGNEMENT DE SPECIALITE "ARTS-MUSIQUE" en classe de première et terminale               

Le lycée Paul Louis COURIER de TOURS est le seul lycée public d’INDRE ET LOIRE à proposer en classe de Première et de Terminale l’Enseignement de Spécialité Arts - Musique. D’une durée de quatre heures de cours en première (six heures en terminale), intégrant de la pratique vocale collective avec le Petit Choeur, cet enseignement s’adresse aux élèves « mordus » de musique qui désirent développer à la fois leurs connaissances musicales et leur culture générale (nombreux liens avec l’histoire, avec l’évolution des arts, des sociétés et des mentalités…), aiguiser leur sens artistique créatif et critique et effectuer des pratiques musicales collectives riches et variées.                                                                                                                                              
Il n’y pas de niveau particulier de solfège et de pratique instrumentale ou vocale exigé mais une pratique musicale personnelle régulière et assidue, au moins vocale, est requise.

Les thèmes de travail («le son, la musique, l’espace et le temps», «la musique, l’homme et la société», «culture musicale et artistique dans l’histoire et la géographie») et les pratiques musicales collectives (vocales / instrumentales) concernent tous les styles musicaux et sont différents et plus approfondis qu’en cours de musique optionnel.

Le suivi de cet Enseignement de Spécialité peut préparer à de nombreux métiers :                                             

* en lien avec le spectacle vivant, citons les métiers de musicien / chanteur / artiste professionnel, ingénieur / technicien du son, régisseur de plateau…                                                          

* en lien avec l’enseignement musical, citons les métiers de professeur d’instrument, professeur d’éducation musicale, intervenant musical à l’école primaire…,                                                                                                                                         

* en lien avec le numérique et le multimédia, citons les métiers de sound designer, superviseur musical, développeur multimédia, post-synchronisation…

* en lien avec l’artisanat d’art, citons les métiers de luthier, réparateur d’instruments…

* en lien avec le commercial artistique, citons les métiers de vendeur dans le domaine musical, média audio-visuel ou de l’édition musicale…                                                                                                                    

* en lien avec l’événementiel, l’information et l’édition, citons les métiers d’agent artistique, gestionnaire de projet culturel, journaliste culturel, éditeur artistique…                                                                                                                                        

* en lien avec la médiation culturelle, citons les métiers d’animateur socioculturel, bibliothécaire musical, agent d’accueil en médiathèque…

* en lien avec la santé, citons les métiers de musicothérapeute, art-thérapeute… (Source : site de la Philharmonie de Paris)

Cet enseignement de spécialité facilite aussi l’accès à d’autres orientations qui ne sont pas nécessairement en lien direct avec la musique (par ex, l’accès aux classes préparatoires littéraires, aux écoles préparatrices aux carrières sociales et aux carrières de l’information et de la communication, aux facultés d’histoire des arts, d’histoire - géographie, de lettres, de philosophie, aux concours de la Fonction Publique …), ceci du fait qu’il développe fortement la culture artistique et générale de l’élève.

En conclusion, l’enseignement de spécialité arts-musique, offre aux élèves une culture musicale et artistique générale, une pratique musicale collective, une ouverture d’esprit et un sens critique de qualité. De plus, si poursuivi en terminale, son coefficient important (faisant partie des 60 % de la note finale) contribue à la réussite à l’obtention du bac.

L'ENSEIGNEMENT OPTIONNEL "MUSIQUE"

Cet enseignement optionnel (ex facultatif) s’adresse aux élèves motivés ayant une pratique musicale (instrumentale et/ou vocale) même minimale en dehors du lycée et qui désirent poursuivre l’étude de la musique après la classe de seconde jusqu’en terminale en écoutant et analysant différents styles de musiques, du Moyen-âge à notre époque en passant par les musiques traditionnelles, le Jazz, la musique Pop… et en pratiquant toutes sortes de musiques.

L’option s’adresse tout d’abord aux élèves ayant suivi l’enseignement optionnel en seconde mais aussi à tous ceux qui veulent découvrir l’option jusqu’en classe de terminale. Cet enseignement comporte deux heures de cours plus une heure de pratique collective vocale et/ou instrumentale au choix. Pour information cette année étaient proposés aux élèves le Grand Chœur dédié à la réalisation de spectacles en lien avec la musique « Populaire », le Petit Chœur dédié à la réalisation de spectacles en lien avec la musique « Savante » et le Big Band dédié à la réalisation de spectacles en lien avec le Jazz et les musiques improvisées. 

Le programme d’étude de l’Option est centré sur la «diversité de la pratique musicale dans le temps et dans l’espace» ainsi que «sa place dans le monde contemporain». On évoquera donc, non seulement des faits d’ordre musical mais aussi historique, artistique, social…, ce qui nécessite avant tout de la part des élèves une grande curiosité et ouverture d’esprit.

Pour rappel, cet enseignement optionnel se déroulant sur deux ans, il n’y aura donc pas, en principe, la possibilité de suivre cette option en classe de terminale si elle n’a pas été suivie en classe de première.

Le suivi de cette option, hormis l’acquisition d’une culture musicale et artistique de qualité, une importante pratique instrumentale et/ou vocale et l’obtention de points supplémentaires au contrôle continu pour le Bac, développe, par une mise en avant de la pratique, la capacité à s’exprimer devant un public (ce qui peut faciliter par exemple le passage de l’épreuve de Grand Oral du Bac en fin de terminale). De plus, le choix d’une matière optionnelle au lycée témoigne d’une curiosité et d’une implication de la part de l’élève qui pourra apparaître comme élément de distinction dans les différents parcours d’orientation (sa mention dans la « Fiche Avenir », pièce essentielle du dispositif Parcoursup, est un atout).

Concernant les élèves ayant pris l’enseignement de spécialité Arts-Musique, il est fortement conseillé de suivre aussi l’enseignement optionnel afin de cumuler les connaissances musicales (cours et programme différents) et de réunir les meilleures chances pour l’obtention du bac et la poursuite des études ensuite.


Navigation

Articles de la rubrique

  • L’enseignement de la musique à PLC